• Contact
  • | +5411-47659390 Argentina
  • info@albertocanen.com
  •  
  • | Es
  • | En
  • | It
  • | Fr

INTRODUCTION

Introduction

Introduction Livre La Genèse La Bible, l’observateur

Le récit de la Création de la Genèse, n'est-il qu'une simple introduction aux écritures bibliques ?
Que se cache-t-il derrière ses versets ?
Est-ce un mythe, une invention ou une réalité scientifique ?
Ce livre tente d'aborder un sujet généralement délicat à traiter, aussi bien pour les scientifiques que pour les religieux.
La science rejette totalement le récit, avec moquerie dans un premier temps, puis avec colère, et de son côté, l'Église catholique l'a relégué à une simple introduction des Saintes écritures. " Le récit de la Création est un texte religieux aux enseignements religieux ", dit-on. " Il n'y a pas de science en lui ", " nous ne devons pas chercher d'explications scientifiques ", bien sûr, évidemment.
Cependant.
Je dois reconnaître que j'ai toujours été un sévère critique de la Genèse. J'ai toujours été parmi ceux qui masquaient un léger sourire et qui changeaient de sujet pour ne pas en débattre. Parler de la Genèse et de la Création en particulier, s'avérait impensable. jusqu'à il y a quelques mois.
Cela va faire presque un an maintenant, que mon plus jeune fils m'a questionné au sujet de Dieu. Il l'a fait avec beaucoup d'intérêt, beaucoup plus qu'il n'avait l'habitude d'en manifester.
Sur le moment, nous en avons discuté, je lui ai expliqué tout ce que ce je savais sur le sujet, dans la limite de mes connaissances et nous avons convenu de lire les livres sacrés des principales religions pour développer davantage ces concepts. Nous avons donc d'abord commencé par la lecture de la Bible1 , la Bible étant le principal livre du catholicisme-judaïsme-islamisme, pour ensuite poursuivre avec la Bhagavad-Gita 2 de l'hindouisme-bouddhisme3 .
Au moment de lui lire la Bible, alors que nous débutions avec l'histoire de Joseph, j'ai eu ce que nous pourrions appeler une révélation. En un instant, j'ai compris le pourquoi de la Bible, le pourquoi de la création du Peuple Élu, le motif de la venue du Messie. J'ai compris la Création, l'Éden, les politiques de l'Église catholique, la tâche transcendantale du peuple juif, le polythéisme, le monothéisme et beaucoup d'autres choses. Le choc provoqué en moi par cette découverte fut tel, que je décidai de le coucher sur papier et de le noter dans mon livre intitulé Un Único Dios.
L'explication du récit de la Création de la Genèse devait faire partie de ce livre, mais après l'avoir analysée avec ma correctrice et conseillère littéraire, nous avons décidé qu'il était préférable de la séparer et d'en faire un livre indépendant qui méritait un traitement de faveur.

En août 2011, après avoir terminé de rédiger le livre Un Único Dios, je suis revenu au récit de la Création de la Genèse et je me suis consacré à en percer le mystère.
Il était clair pour moi que la Genèse était un récit réel. Il s'agissait de faits qui pouvaient avoir eu lieu, mais qui étaient d'une certaine manière, masqués.
Quelle en était la clé ? Quelle était la Pierre de Rosette qui me permettrait d'interpréter cette narration ?
Je découvris que la clé était précisément le récit, le texte lui-même, il s'agissait de la narration d'une personne qui racontait ce qu'elle voyait. C'était ça la clé, c'était ça le plateau de jeu, pour ainsi dire, sur lequel on devait rassembler les pièces de puzzle.
Dans le texte de la Création, il y avait un observateur, un narrateur. Il ne s'agissait pas uniquement de versets, non, il était clair qu'il s'agissait d'un récit. Le récit d'un observateur.
En introduisant cette variable, de l'observateur-narrateur, tout prenait sens. À partir de là, le reste consista simplement à chercher les bonnes questions : Est-ce que ce fut une vision ou une révélation ? Ou les deux ? Combien de temps dura sa vision ? Qui était-ce ? Où vivait-il ? Où se trouvait-il ?
L'emplacement, sa localisation était déterminante.
L'observateur et sa localisation étaient les pièces fondamentales pour comprendre le récit de la Création.
Ce livre décrit le chemin que je dus parcourir entre la Bible et la science, dans un aller-retour permanent, pour réussir à déchiffrer le mystère.

Je vous encourage à m'accompagner dans ma découverte.
Prenons une tasse de café, cherchons un fauteuil confortable, et laissons un moment de côté les préconcepts.
Ouvrons notre esprit et observons quels mystères se cachaient depuis plus de trois milles ans derrière les versets de la Genèse.

La version que j'ai utilisée pour cette comparaison est la Bible de Jérusalem.
La Bible de Jérusalem est une version de la Bible publiée en fascicules entre 1948 y 1953. Par la suite, l'École biblique et archéologique française de Jérusalem publia le fruit de la traduction en français des manuscrits grecs et hébreux. Elle fut ensuite traduite en d'autres langues vernaculaires et finalisée intégralement en langue espagnole. La démarche de sa traduction consistait en la comparaison avec les textes originaux hébraïco-araméen et grec.

 

 1 - Voir annexe 1 - La Bible

2 - La Bhagavad-gita est le plus important texte sacré hindouiste. Il est considéré comme étant l'un des classiques religieux les plus importants du monde. Le terme sanskrit Bhagavad-gita signifie le chant de Bhagavan (Dieu, qui possède [toutes les] opulences). Fréquemment, la Bhagavad-gita est simplement appelée Gita. C'est une partie du Mahabharata, un texte épique (probablement du IIIème av. J.-C.) qui se compose de 700 vers. Son contenu est la conversation entre Krishna - que les hindouistes considèrent comme une incarnation de Vishnu (tandis que les krishnaïstes le considèrent comme l'origine de Vishnu), ou aussi comme le principal avatar de Dieu -, et son cousin et ami Arjuna sur le champ de bataille durant les instants précédents le début de la guerre de Kurukshetra. Répondant à la confusion et au dilemme moral d'Arjuna, Krishna lui explique tous les mystères de la spiritualité. Durant son discours, Krishna révèle son identité comme étant celle de " Dieu lui-même " (suaiam Bhagavan), bénissant Arjuna avec une impressionnante vision de sa divine forme universelle, parmi d'autres enseignements.

3 - Bien qu'une grande partie du Bouddhisme nie le fait que sa doctrine tire son essence de la Bhagavad Gita et donc de l'hindouisme, il est incontestable que les enseignements de Bouddha sont basés ou sont les mêmes que ceux de l'hindouisme : le dharma (l'action correcte) et la fin du samsara (cycle des naissances) en atteignant le nirvana (illumination).

Voir dans Amazon

Voir dans Amazon